Tout sur la spiruline !

J’ai arrêté de faire ma flemmarde et je viens enfin te parler de la spiruline, un article très demandé sur mes réseaux sociaux. Et pour cause ! Le sujet mérite qu’on s’y intéresse un moment car on voit parler partout de la spiruline. Alors, est-ce que ça mérite le buzz ? Et surtout est-ce que c’est fait pour moi, ou pour toi ?

La spiruline, c’est quoi ?

La spiruline est une algue appartenant à la famille des micro-algues de couleur bleue/verte (sachant qu’il existe 1 500 espèces d’algues bleues, et 36 espèces de spiruline sont comestibles). L’espèce la plus répandue et connue sur le marché est la Spirulina platensis. Elle se vend sous sa forme déshydratée broyée (poudre bleue verte) ou en capsules.

Historiquement, ce sont les deux régions de Californie et Hawaï qui la cultivèrent en premier, puis le principe s’est répandu pour couvrir le Chili, la Chine, Cuba, l’Inde, l’Afrique de l’Ouest ainsi que la Grèce (là ou les conditions climatiques le permettent, et sous contrôle).

La spiruline, pourquoi je m’y intéresse ?

Il s’agit d’une algue possédant des propriétés nutritives exceptionnelles dans un petit volume de base. Je m’explique :

  • Elle contient entre 55 % et 70 % de protéines d’une qualité remarquable (proportion des acides aminés et excellente digestibilité), soit de 2,5 g à 3,5 g de protéines par 5 g de spiruline.
  • Elle est également une très bonne source de fer : soit de 3 mg à 8 mg par 5 g.
  • Elle est riche en oméga 6 et plus précisément l’acide gamma-linolénique (entre 40 mg et 50 mg/5 g)
  • Elle est considérée comme une excellente source d’anti-oxydants : d’une part, le phycocyanine (pigment bleu vert naturel) et d’autre part les carténoïdes ( entre 12000 et 25000UI par 5g de spiruline)

Pour cela, elle a été utilisée pour combattre la malnutrition dans les pays les plus touchés par ce fléau, dans le cadre de projets réalisés par l’IIMSAM (organisme reconnu par les Nations Unies).

Il n’y a pas d’études fiables (sur un nombre de sujets important) prouvant l’effet de la spiruline sur la fatigue chronique, l’immunité, le diabète, la perte du poids ou encore l’inflammation. Beaucoup avancent que c’est le cas mais tant que ce n’est pas prouvé scientifiquement, je préfère le souligner ici.  Alors, Pourquoi ai-je choisi de consommer de la spiruline ?

Car elle est un excellent aliment pour augmenter son apport en protéines, en fer et en anti-oxydants. Elle peut aider à maintenir un bon niveau de fer dans l’organisme, mais attention en cas d’anémie (carence en fer très forte ), il est essentiel de consulter un médecin pour faire un diagnostic complet. Le fer est un nutriment essentiel, mais difficile à appréhender. Si je commence 20mg de fer par jour, mon corps n’assimilera jamais les 20mg en totalité, mais seulement une partie de ces 20mg. Le taux d’absorption dépend fortement de chacun de nous et des aliments qui accompagnent notre prise: soit les aliments favorisant cette action (vitamine C) ou inhibant cette action (les tanins par exemple, présents dans le thé).

spiruline-comprimes

La spiruline en usage interne ?

Au début, j’ai essayé de la prendre sous sa forme la plus “naturelle” possible (à savoir déshydratée et broyée) en la combinant avec de la vitamine C (qui favorise l’absorption du fer, jus d’orange par exemple). J’ai donc opté pour les paillettes de spiruline de la marque Gourmet. Spiruline. Mais malheureusement, je n’apprécie ni le goût, ni l’odeur! Pour info, plus la spiruline se dégrade, et plus son odeur devient forte et encore plus insupportable, c’est un signe de son oxydation.

Depuis, je prends la spiruline en forme de capsules 500mg de la marque Laboratoire Photo-Actif (presque tous les jours, enfin quand je n’oublie pas 🙂 ). Afin d’habituer mon corps, j’ai commencé par 2, ensuite 3, puis 4 et je me suis arrêtée à 5.

La spiruline en usage externe ?

Humm, que faire avec la spiruline que j’ai acheté en forme de poudre ? J’ai fait quelques recherches et je lui ai trouvé plusieurs bienfaits au niveau cosmétique :

  • Parce qu’elle est riche en anti-oxydants, elle favorise la régénération et la souplesse de la peau. Recommandée principalement aux peaux sèches et/ou matures. Elle peut très bien s’utiliser en masque (mélangée à l’aloe vera ou du miel par exemple).
  • Elle contribue également à fortifier et nourrir les cheveux (apport de protéines). Personnellement, je la mélange à mon shampoing de poudres habituel et j’aime beaucoup son utilisation. Mais je ne pense la racheter sous forme poudre pour l’usage cosmétique, car je n’ai pas remarqué des effets miraculeux sur mes cheveux (il existe des actifs adoucissants que je préfère nettement plus, comme le sirop d’agave).

La spiruline, comment la choisir ?

Tout le défi ! D’abord, il faut vérifier qu’il s’agit de 100% de spiruline pure (mention Spirulina platensis) et non d’un ensemble d’algues/plantes marines (car certaines peuvent être toxiques).  Ensuite, et jusqu’à présent, il n’existe aucune spiruline certifiée biologique car l’agriculture (même la plus respectueuse) utilise un fertilisant minéral non autorisé dans le cadre d’une aquaculture certifiée bio (l’azote minéral). Néanmoins, on peut se fier à certains labels, dont le plus connu est le label privé français Ecocert, qui garantit une spiruline respectant les grands basiques de l’agriculture biologique :

  •  Sans OGM
  •  Sans radiation ionisante lors de la conservation
  • Sans additifs, des colorants ou des conservateurs
  •  Pas d’engrais chimique et/ou minérale (à l’exception de l’azote minérale)

La spiruline en comprimés, Laboratoire Photo-Actif, que je prends est bien entendu contrôlé par Ecocert,100% des ingrédients d’origine naturelle et formulée:

  • Sans colorant, dans arôme artificiel, sans conservateur
  • Sans sucre ajouté (contient des sucres naturellement présents)
  • Sans OGM, sans pesticide, sans additif, non irradié
  • Sans dérivés d’animaux, sans urine, sans urée – convient aux végétariens.

Autant te dire que j’ai passé un bon moment à décrypter l’emballage avant de l’acheter. Personnellement, je l’ai trouvé dans mon magasin bio habituel, l’Eau Vive.

Et voilà, j’espère que cet article t’aura aidé pour consommer (ou pas) la spiruline, en fonction de tes besoins ! Honnêtement, ses bienfaits sont assez remarquables et on se laisse tenter rapidement, mais attention au moment de l’achat à la choisir d’une bonne qualité !

Que penses-tu de la spiruline ? En as-tu déjà consommé ?

  • Clara Moncaubeig

    J’avais testé la spiruline en poudre et j’avais détesté l’odeur et le goût, je vais tester les comprimés, et vu que j’ai un régime végétarien ça me semble approprié.
    Merci pour cet article très bien rédigé et documenté.