Quels remèdes naturels pour lutter contre les douleurs menstruelles ?

0
107

Les périodes menstruelles sont des moments très difficiles à aborder pour de nombreuses femmes du fait des douleurs qu’elles ressentent. Heureusement, il existe diverses solutions naturelles outre celles médicales qui sont accessibles et simples à employer. Quelles sont-elles ? Voici quelques remèdes naturels utiles pour surmonter les douleurs menstruelles.

Les plantes

Parmi les remèdes naturels utilisés pour lutter contre les douleurs menstruelles, les plantes constituent la solution par excellence. Une infusion règles douloureuses ou encore une décoction peuvent être réalisées à l’aide de ces végétaux.

Les feuilles de framboisier

Originaires d’Europe occidentale, ces plantes antispasmodiques sont très utiles pour lutter contre les spasmes et crampes dus à la contraction de l’utérus pendant les règles. Grâce à leurs constituants que sont les flavonoïdes et la frangine, les feuilles de framboisier favorisent la relaxation du muscle utérin et atténuent les contractions.

L’achillée millefeuille

Très répandue en France, l’achillée millefeuille est une plante médicinale herbacée de la famille des Astéracées. Avec ses composants anti-inflammatoire, antispasmodique et relaxant, dont l’azulène et les flavonoïdes, cette plante est un parfait allié pour la femme en menstrues.

Les huiles essentielles


Outre l’utilisation de tisane règles douloureuses, l’alternative de la phytothérapie basée sur les extraits de plante comme huiles essentielles s’avère aussi d’une grande efficacité. Ainsi, pour calmer le mal, il est recommandé d’effectuer un massage du bas-ventre plusieurs fois par jour. Ce massage peut aussi se faire par le partenaire selon les préférences.

Concernant la préparation de l’huile de massage antidouleur, il est juste possible d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle dans une huile végétale. Cette dernière peut être de l’huile de bourrache dont les effets bénéfiques sur les douleurs prémenstruelles sont déjà réputés. À titre indicatif, il faut savoir que les huiles essentielles sont à prendre avec beaucoup de précautions. Elles sont déconseillées aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes. Il faut donc se renseigner sur leur dosage et les contre-indications des extraits.

La bouillotte

Très simple d’utilisation, la bouillotte constitue une astuce de grand-mère très réputée pour soulager les douleurs menstruelles. Cet accessoire servant à diffuser une agréable chaleur se pose sur la partie en souffrance notamment le bas-ventre afin que ladite chaleur agisse. Ceci permettra la dilatation des vaisseaux sanguins et augmentera l’apport en oxygène. De cette façon, les muscles de l’utérus pourront être détendus afin de diminuer les douleurs liées aux crampes.

Il est utile de préciser que les bouillottes contiennent généralement des grains d’avoine, de blé ou encore des noyaux de cerise. D’un autre côté, il convient de préciser que les bouillottes naturelles sont plus à privilégier, car elles prennent moins de temps à se réchauffer.

Le massage d’une zone réflexe

Une autre méthode simple et facile à réaliser par toute personne souffrant de douleurs menstruelles est celle du massage de la zone réflexe. L’idée est d’effectuer un massage sur la zone réflexe plantaire des ovaires et de l’utérus. En exerçant cette pression rythmée sur ces zones, les échanges cellulaires ainsi que la circulation du sang s’intensifient. Pour y parvenir, il suffit d’enduire les zones concernées de crème grasse pendant un certain temps.