Ma lotion de pousse anti-chute capillaire !

Aujourd’hui, j’ai envie de lancer un challenge avec vous ! Un challenge pour avoir des cheveux plus sains: car un cheveu sain est le seul capable de pousser et durer dans le temps ! Pour cela, rien de plus simple ! Puisque le cheveu pousse de la racine et plus le cuir chevelu est sain, plus le cheveu est beau, je me suis intéressée à la réalisation d’une lotion capillaire pour le cuir chevelu. Je propose une recette simple (à base de deux ingrédients), facile à appliquer, abordable au niveau prix et avec des ingrédients naturels, bruts et qui ont déjà prouvé leur efficacité ! Voici donc ma lotion de pousse anti-chute capillaire 🙂

La recette

Pour 30ml de lotion, il vous faut:

  • 28.5ml (95%) d’eau aromatique Pamplemousse BIO (trouvable ICI à titre d’exemple). Cette eau stimule la circulation sanguine, ce qui limite la chute de cheveux et favorise la pousse des cheveux ! J’ai pensé au début utiliser du macérât de neem/brahmi, mais l’odeur ne m’était pas agréable, et si je compte utiliser une lotion capillaire longtemps, il faut absolument que son odeur me soit agréable 🙂
  • 1.5ml (5%) d’extrait de maca vital (trouvable ICI). Le maca vital est très réputé pour ses propriétés revitalisantes et fortifiantes: il stimule la pousse des cheveux et limite la chute ( car il favorise la résistance au stress des bulbes capillaires)

La conversation et l’utilisation:

  • A conserver absolument au frigo ! J’ai choisi exprès de ne préparer que 30ml de lotion et de renouveler à chaque fois pour éviter toute problématique liée à la conservation. Si vous tenez absolument à rajouter un conservateur, rajoutez un conservateur (de type cosgard) à une hauteur de 0.6%
  • A utiliser sur cheveux mouillées (après le shampoing) ou secs. Et il serait préférable de chouchouter votre cuir chevelu avec un petit massage juste après l’application au niveau des racines ! Ceci aidera à stimuler encore plus la circulation sanguine au niveau du crâne … Que du bonheur 🙂

Je commence l’utilisation dès mon prochain shampoing et je vous tiens au courant ! Disons que mes cheveux dernièrement ont besoin d’un booster pour la pousse, et le début d’automne est toujours accompagné par une chute de cheveux plus prononcée.

Acceptez-vous donc ce challenge avec moi ? 🙂  Simple, des ingrédients de qualité et facile …. Quoi de mieux pour commencer ? 😉

  • Pingback: Mon shampoing solide nourissant anti-chute - Chic au naturel()

  • sophie

    Hello ! Moi aussi je me suis confectionné une petite lotion anti chute/stimulante que j’utilise depuis… heu fin septembre/début octobre je sais pus… je voulais anticiper la chute automnale.
    Je met comme toi de l’hydrolat de pamplemousse et du maca vital, mais je met en plus de l’HE de bay de St Thomas et de l’ylang ylang, je met aussi quelques goutte de cosgar pour la conservation pour ne pas avoir besoin de le mettre au frigo…. Et miracle !!!!!!! mes cheveux ne sont pas tombé de tout l’automne, enfin, un peu, de manière tout à fait normal. Et j’ai pleins de repousses.

    Et toi ??

    • C’est super ! Moi je n’ai pas pu empêcher le carnage de la chute mais j’ai plein de repousses et là ça s’est calmé ces deux dernières semaines ! et j’en suis contente ! Sinon, pour la longueur je suis très satisfaite car même en enlevant de la lo,tueur chez le coiffeur, mes cheveux ont bien poussé et tout le monde le remarque en plus … le bonheur 🙂 🙂

      Merci pour ton témoignage 😉

    • Annabelle Chipaux

      Coucou Sophie, puis-je connaitre tes quantité pour ta lotion notamment par rapport aux huiles essentielles que tu utilises. Je suis débutante dans la confection et je ne viudrait pas faire d’impair.
      Et merci Noujoud pour toutes tes recettes. Je suis entrain de passer commande chez aroma zone et j ai hâte de tester tes recettes.

      • sophie

        Bonjour, pour les HE je ne me souviens plus trop la quantité que je mettais mais je crois que dans une compo, on ne met pas plus de 3% d’HE.
        Ceci dit, j’ai arrêtée absolument tout ça ! En effet j’ai, pendant plusieurs années, fait des bains d’huile, des lotions… J’ai tout essayé je crois ! Et rien à faire j’avais quand même, une fois dans l’année une grosse chute qui emportait la moitié de ma masse capillaire 🙁
        Dont 6 mois après ce post… Patatra ! Nouvelle énorme chute malgré tout les soins naturels…
        J’ai consulté un médecin à l’hôpital St Louis qui m’a dit de mettre du Minoxidil (je connaissais déjà mais je préférais le naturel) plutôt que des HE car au moins l’efficacité du Minoxidil est scientifiquement prouvé…
        Voilà ou j’en suis un an après cette grosse chute : Minoxidil 3 x par semaine (avant les shampoings), lotion Triphasic de Furterer après les shampoing, pleiiiiiins de repousses, coupe courte au carré (je coupe chaque fois pour que les repousses rattrapent les “longueurs”) et en ce moment plus du tout de chute !!! Mais attention le printemps pointe son nez… Je croise les doigts !!

        • Annabelle Chipaux

          Merci pour votre réponse. Trop tard pour moi j ai fait mes commandes au pire ça ne leur fera pas de mal. Merci d avoir répondu et de m informer de vos traitements. Si le naturel ne fonctionne pas pour moi je ferai comme vous 😉

          • Les filles, surtout n’hésitez pas à vérifier si vous êtes carencées en fer ou en zinc, ce sont deux éléments essentiels contre la chute de cheveux 🙂

          • Riz

            Salut Noujoud,

            J’ai 21 ans et viens de tomber sur ton article et je traverse moi même actuellement une période de grosse chute de cheveux depuis presque un an. J’ai une grosse carence en fer, le traitement avait fait effet et je ne perdais plus mes cheveux mais la chute reprend peu à peu donc je renforce mon traitement.
            Je me demandais si les cheveux repoussaient après une anémie (j’ai dû perdre bien la moitié de ma masse capillaire voire plus), si tu as vu des repousses ou si les bulbes étaient morts?

            Je te remercie 🙂

          • La repousse reprend doucement mais ce n’est pas non plus extravagant … ce genre de choses prend du temps et un effort/contrôle permanent de la carence. Il faut s’armer de patience 🙂